Dimanche 6 juillet : de Casteltownbere à Allihies

Publié le par martine agier

Dimanche 6 juillet : de Casteltownbere à Allihies

notre journée … Ce matin, réveillés par le soleil, nous poursuivons la route magnifique qui mène à la pointe de Dursey Head, des points de vues extraordinaires sur la mer et les rochers ou sur les montagnes, des bleus, des verts, le blanc de l’écume, … Jean-Pierre fait comme les irlandais, il se met juste à l’arrêt tous les 10 mètres pour photographier fenêtre ouverte le paysage, et pour continuer d’en prendre plein la vue, nous mangeons au bout de la route sur le parking où est installé un mini téléphérique pour aller sur l’île de Dursey. En relisant le journal de bord de nos amis dijonnais, nous apprenons que tous les dimanches dans un pub au village d’à côté, il y a une session de musique à partir de 18 heures où tous les musiciens sont les bienvenus. La route de ce côté de la péninsule est tout aussi magnifique et en arrivant nous tombons sur le charme de ce petit village, Allihies et ses maisons colorées où la mer effleure le pied des montagnes ! C’est tellement réputé qu’il y a beaucoup de monde, des irlandais et pour une fois nous rencontrons quelques vacanciers francophones (belges, canadiens et français) et aussi Guilène et Stéphane qui ont abandonné leur voilier pour venir en vélo ! (aujourd’hui, nous avons parcouru 37 km)

notre soirée … Vers 17 h30, nous allons au pub, chez O’Neill pour avoir de la place, un musicien qui s’appelle Ecki (professeur de musique irlandaise) arrive avec banjo, mandoline et plusieurs flûtes, ses deux filles avec harpe, guitare et flûtes, un accordéoniste qui s’appelle Paddy, puis d’autres arrivent encore, beaucoup de jeunes musiciens et même le guitariste chanteur du pub d’hier ! Bien sûr, ils nous invitent à jouer avec eux et de temps en temps faire un French tune … extraordinaire ! La session se termine vers 22h30, on nous prie de jouer encore quelques airs traditionnels de France et une nouvelle fois, des bretons installés depuis le début près de nous sont surpris d’apprendre qu’on est français et nous envient de partager des soirées comme ça grâce à la musique. Pendant que nous commandons deux authentiques fresh fish and ship, Paddy, un véritable farmer qui possède 30 vaches et 150 moutons discute avec JP d’accordéon (du jeu à la main gauche)et nous demande de rester jusqu’à mardi soir pour venir à une soirée dans le proche hameau de Lehanmore (nous n’avons pas trop compris ce que c’est, ce n’est pas dans un pub, un concert ? musique irlandaise ? … et il viendra nous chercher mardi soir à 19h30 si on est encore là) . Comme nous sommes dans un magnifique endroit et que nous voulons bien y aller, nous décidons de rester dans le coin.

Dursey headDursey head

Dursey head

belles rencontres ...belles rencontres ...belles rencontres ...
belles rencontres ...belles rencontres ...belles rencontres ...

belles rencontres ...

Commenter cet article