Vendredi 4 juillet : Glengarriff toujours

Publié le par martine agier

Vendredi 4 juillet : Glengarriff toujours

notre journée ... Un sommeil léger pour moi car il a plu toute la nuit et j’appréhende de trouver la capucine humide … pas du tout ! après le petit-déjeuner, la pluie a cessé, aussi par précaution JP, grâce au camion garé à côté, mettra un peu de silicone acheté la veille, puis il va chercher du pain et s’enquérir de savoir si le pub d’hier soir diffuse le match France-Allemagne, le patron lui répond : oui, bien sûr et lui dit qu’hier c’était bien et de revenir en soirée, il y aura d’autres musiciens ! l’après-midi, le soleil est revenu. Nous allons visiter un peu plus Glengarriff où le Gulf Stream a des effets bénéfiques sur la végétation, les collines et les jardins sont abondamment fleuris et des espèces comme les palmiers et les bambous s’y sont bien acclimatés ! Nous partons ensuite pour une promenade tranquille à travers un sous-bois où surprise je trouve quelques girolles, nous continuons la balade en s’approchant des petites criques isolées où quelques barques se balancent dans un silence total. Ayant pris soin de prendre les jumelles, je scrute les rochers et grande joie, j’aperçois au loin posés sur des rochers des phoques ! ils sont très loin mais nous sommes ravis … puis soudain devant nous à 20 mètres, j’en vois un tout près, puis un autre, … nous passons une bonne heure à les regarder se tourner, s’avancer puis plonger, un spectacle magique et une grande chance ! Au retour, Jean-Pierre part voir le match au pub et moi pendant ce temps, je retourne aux girolles !

notre soirée… A 9 heures du soir, nous retournons donc au pub où 5 musiciens se préparent et comme hier ils remarquent l’étui du banjo et nous disent de jouer quand on veut … le pub est plein de monde, des clients et des touristes d’hier sont contents de nous revoir et de nous parler, nous jouons, on nous applaudit et alternativement les autres musiciens reprennent et lorsque nous connaissons leur morceau, ils sont ravis qu’on joue avec eux, une ambiance super sympa ! A la fin de la soirée, le couple assis à côté de moi, qui conversait en anglais avec les voisins, se lève et en partant, je les entends dire « au revoir ! » … je suis étonnée et je leur dis que nous sommes français, ils n’en reviennent pas et nous non plus, en fait ce sont des savoyards qui nous ont bien pris pour des irlandais, nous avons ri ensemble et avec un autre couple de touristes australiens qui nous ont offert à boire pour nous remercier !

belles rencontres !belles rencontres !belles rencontres !
belles rencontres !belles rencontres !belles rencontres !
belles rencontres !belles rencontres !
belles rencontres !belles rencontres !

belles rencontres !

au "Bernard Harrington's"au "Bernard Harrington's"au "Bernard Harrington's"

au "Bernard Harrington's"

Commenter cet article

Jeannette 09/07/2014 18:27

Comme elle est belle cette otarie et cet rhubarbe, c'est une géante !!! Comme dit maman, tu as dù faire de sacrés trucs à la rhubarbe !!! Bisous,

mémé martine 10/07/2014 20:36

comme toi je l'ai trouvé très joli ce phoque et cette fausse rhubarbe ne va pas pour la cuisine ! bisous ma Jeannette

cécile 09/07/2014 13:57

Maman, tu as dû faire une sacrée compote de rhubarbe ?! Mmmmummm

maman 10/07/2014 20:34

Ce n'est pas de la rhubarbe mais une joile plante qui s'appelle un Gunnera, c'est superbe ! bisous